Home Histoire
Histoire
La Foire de Saint-Georges PDF Imprimer Envoyer

 

Jusque dans les années 1950, elle avait toujours lieu le 22 avril.

Lire la suite...
 
Fouilles Archéologiques "Grande Fosse" PDF Imprimer Envoyer

Situé sur l'éperon de St Georges de Montaigu, à une centaine de mètres en retrait du fossé et rempart protohistorique et quelques dizaines de mètres du tracé probable de l'ancienne voie traversant l'agglomération antique de Durivum (actuelle RN 137), le diagnostic archéologique de la Rue de la Grande Fosse n'a cependant livré qu'un nombre réduit de vestiges et très peu d'informations inédites. On notera notamment l'absence persistante de renseignements et indices sur la fréquentation des lieux avant la fin du Ier siècle avant notre ère.

Lire la suite...
 
Saint-Georges il y a 1 000 ans PDF Imprimer Envoyer

Précédemment au projet de construction d'une école maternelle publique, des fouilles archéologiques ont été réalisées de janvier 2007 à avril 2009 sur une surface de 5 000 m², place Raymond Dronneau. L'opération archéologique a mis en évidence une occupation humaine à partir de la période antique.

Après l'abandon du quartier artisanal à la fin du IIème siècle, la zone est abandonnée pendant 4 à 5 siècles.

Dans les années 1 000, elle fait partie de l'ensemble monastique qui s'est développé à partir du VIème siècle sous l'impulsion de Saint Martin de Vertou, entre le monastère masculin et le monastère féminin.

Lire la suite...
 
Saint-Georges-de-Montaigu au XXème siècle PDF Imprimer Envoyer

 

Le Bourg de 1900 à 1962

  

Contrairement à ce que nous connaissons aujourd'hui, lieu de travail et lieu de vie étaient confondus.
Il n'y avait pas de zone industrielle, de zone artisanale ou de base de loisirs.
De fait, l'activité au coeur du bourg était importante : plus de 50 commerces et artisans.
On y trouvait des activités que nous connaissons encore aujourd'hui : boulanger, boucher, charcutier, poissonnier, coiffeur, plombier, quincaillier, garagiste, forgeron, charpentier, jardinier sans oublier les cafés au nombre de 4. Mais aussi des métiers disparus ou devenus plus rare : ferblantier, grainetier, modiste, sabotier, cordonnier, rempailleur de chaise, tonnelier, modiste mode et chapeaux, couturier de costumes.

 

00000070_resize

Lire la suite...
 
Il y a 2000 ans PDF Imprimer Envoyer

A l’époque romaine, notre cité s'appelait Durivum.

  

Située sur un grand axe de communication, c'est un lieu très fréquenté

Une voie correspondant à l’itinéraire principal reliant Nantes à Saintes traverse notre commune. Cet axe est notre rue centrale.
Au sud (1er siècle avant JC), un fossé probablement défensif relie les 2 Maines.

 

Lire la suite...
 
De Durivum à Saint-Georges PDF Imprimer Envoyer

estivales5_resize De DURIVUM à
Saint Georges de Montaigu

Occupée par les Romains, la Gaule est
christianisée au 6ème Siècle.

 

Lire la suite...